Chinatown, Montreal, Olympus, Qc
On quitte la créative San Francisco (nous y reviendrons dans quelques jours) pour Montréal, une ville que j’adore. Le Nikon D810 fait place à l’Olympus équipé du 17f1.8 (équi. 35mm). Le temps d’une marche dans Chinatown, je suis photographe urbain. Ce besoin de béton, de proximité, de pluralité, de différence, de multiculturalisme… J’aime photographier l’humain dans cette géométrie si particulière aux grandes villes. Cette scène, captée dans le quartier chinois, je l’ai vue en N&B. Tout de suite j’ai su, avant même de porter l’oeil au viseur, qu’elle était là, pour moi, en noir et blanc. Clic ! La présence d’adeptes de Yoga ne m’a pas permis de couper la distance entre les deux hommes en modifiant mon angle. De toute façon, je tenais à conserver l’arrière-plan, une toile de fond qui ajoute, à mon sens, à l’atmosphère ou plutôt au caractère de la scène. La voici en couleurs. Certains préfèreront. Photos prises en .jpg (RAW+jpg), Lightroom 5,7 ne supportant pas les RAW du E-M5 mkII.
Lire plus
Alcatraz, San Francisco,
Véritable incontournable de San Francisco, l’île d’Alcatraz est l’un des principaux attraits touristiques de la ville. Mais sachez-le dès le départ, ce n’est pas un secret bien gardé. Vous n’y serez pas seul, cet ancien pénitencier fascine. Pas moins d’un million de personnes y posent les pieds chaque année. Surnommée The Rock, la prison est sans aucun doute la plus célèbre – et populaire – du pays. Elle tire son nom des Espagnols qui l’ont nommée « alcatraces » en raison des nombreux pélicans qui y avaient trouvé refuge. L’île a donc été une colonie espagnole, puis mexicaine lorsque le Mexique obtint son indépendance avant de finalement être annexée par les États-Unis qui en ont rapidement fait une forteresse militaire jusqu’en 1909. La forteresse est ensuite convertie en prison militaire jusqu’en 1933. En 1934, elle devient une prison fédérale de haute sécurité jusqu’en 1963. Le pénitencier sera ensuite occupé par les Amérindiens de 1969 à 1971, on en voit encore la marque à l’arrivée (voir photo ci-haute). Pas moins de 1 576 prisonniers ont séjourné à Alcatraz. Ils y étaient envoyés non pas pour leurs crimes, mais pour leur volonté marquée à ne pas respecter les règlements des autres pénitenciers dans lesquels ils avaient […]
Lire plus
San Francisco, ville de 843 150 habitants, est située au nord de la Californie, entre l’océan Pacifique à l’ouest et la baie de San Francisco à l’est. Elle est la City by the Bay. En voici un survol rapide, d’autres billets présenteront certains quartiers et attraits) plus en détail (Chinatown, Alcatraz, Golden Gates Bridge, etc…). San Francisco, ville du monde (vous pouvez cliquer sur la vignette ci-bas, remarquez l’architecture variée et typique de la ville). La ville fondée en 1776 par les Espagnols assume totalement sa fierté d’être différente des autres villes américaines. San Francisco est une ville en avance sur le reste du pays, que ce soit du côté technologique, environnemental que nutritionnel (ici le burger se paie au prix d’une taxe santé), par sa tolérance sur les différences sexuelles (LGBT) ou ethniques. San Francisco est résolument une ville ouverte sur le monde. Si l’on y retrouve quelques gratte-ciels, dont le plus marquant est sans doute la tour-pyramide Transamerica (voir plus bas), l’architecture de la ville se démarque plutôt par ses maisons victoriennes, des constructions à tailles humaines – dans des rues dont le dénivelé vous façonnera des mollets d’acier – et par la présence de nombreux parcs. De […]
Lire plus
Las du matériel lourd et pesant pour des sorties photo sans prétention, des balades en famille, du vagabondage photographique, de la street photo, je me suis remis en question. Ma pratique de la photographie aussi, car à force de ne rien vouloir manquer, on manque parfois l’essentiel. Mise en contexte : Début juin, à San Francisco, je marchais sur la Haight, cette fameuse rue ayant hébergé, au propre comme au figuré, le mouvement hippie américain. Le bon sens aurait voulu que je marche les yeux grands ouverts, mais c’est plutôt la tête baissée et le dos rond que je déambulais. Mon dos me faisait souffrir. Sur mon épaule, depuis trois heures, un sac contenant un D810 et trois objectifs (16-28f2.8, 28-300 VR et 35f1.4). Je ne voyais plus la Haight, ni ses commerces, ni même sa faune urbaine. Je marchais. En fait, je portais, je transportais. Une mule. J’ai utilisé tour à tour chacun de mes objectifs, j’ai capturé des dizaines d’images, alors il est où le problème ? Dans le plaisir perdu, quelque part entre deux vertèbres lombaires, intersection Haight – Hashbury. Je me suis assis. Je capturais des images, mais je ne faisais plus de photo. Je n’étais plus créatif. Je faisais fausse […]
Lire plus