De retour à Winter Harbor – mais étions-nous seulement partis ? – sous la bruine, le vent, et les vagues. Le ciel et la mer se cherchent, s’appellent et quelque part entre ciel et mer, se trouvent. (Cliquez pour agrandir) Le matériel et le photographe sont trempés, transis de froid.  (Cliquez pour agrandir) Pourtant, il n’est pas question de se mettre à l’abri. Quand le quotidien est fait de longues heures de bureau, d’accidents, d’incendies, de téléphones hurlant l’urgence du moment, ce moment de liberté se savoure jusqu’à la dernière… « goutte ». (Cliquez pour agrandir) L’eau se dépose sur la pierre comme un baisé, la vague la balaie comme la main dans les cheveux. (Cliquez pour agrandir) Il faut sortir, explorer, oser, prendre son temps et ne pas avoir peur de se mouiller. La photographie est une part de l’aventure, elle est son regard. Elle est le récit de vos yeux. L’inverse est un poète à la recherche d’une rime, la poésie est ailleurs. (Cliquez pour agrandir) Toutes les photos ont été prises au Nikon D800E + Sigma 17-35f2.8-4. La suite, La Magie de Winter Harbor (3e partie) est ICI http://www.zoomcommunication.net/la-magie-de-winter-harbor-3e-partie/   >> La Magie de Winter Harbor (1ère partie) […]
Lire plus
Le 17 mai dernier, en quittant pour le Maine, et plus spécialement pour Mount Desert Island, Nadia et moi étions conscients que ce périple en terre étasunienne était avant tout notre petite évasion – quatre jours – dans le but de célébrer un anniversaire bien spécial (voir ICI). Mais nous avions aussi choisi l’endroit pour la splendeur naturelle du Acadia National Park et des villages côtiers riches comme la Gaspésie (mon amour) n’en rêve plus. Dans mon carnet de notes, une idée photo est encerclée de rouge : Photographier une petite embarcation échouée. 1- C’est dans la petite bourgade de Pretty Marsh que je l’ai trouvée, un heureux hasard puisque nous cherchions avant toute chose à nous restaurer. La photo ci-bas illustre l’embarcation telle qu’elle m’est apparue. J’ai cadré de façon à provoquer cet éblouissement. Un effet délétère au naturel comme je les aime. J’aime bien le cadrage, mais il lui manque un petit quelque chose. [Nikon D800E + Sigma 17-35 f2.8-4, ISO 100, 29mm, f11, 1/13s, main levée] 2- Quel est mon sujet? La scène se suffit-elle à elle-même ou est-ce le freighter échoué et abandonné qui est le point fort? Il me faut donc me rapprocher de mon sujet. Idéalement, me […]
Lire plus