De tout temps, le mouvement est coeur même de la photographie. Mais au fil des nombreux progrès technologiques, le flou magnificien, cette impression, a perdu de son lustre au profit de la clarté.
Lire plus
En photographie, lorsque l’on pense mouvement, il est avant tout question d’un sujet que l’on cherche à figer, ou même d’un déplacement que l’on cherche à accentuer histoire de le valoriser. Mais dans cette série Trajectoire, le mouvement n’est  pas impulsion, mais plutôt impression. Une vibration, un fourmillement, qui plutôt que d’en tracer le contour, montre l’essence du sujet en sublimant les détails.
Lire plus
Le mouvement du fusain – et du pastel – a toujours été une inspiration. Le fusain comme le pastel est texture, diffus, il s’estompe pour mieux se briser sur une ligne plus profonde. Le fusain est mouvement.
Lire plus
J’aime quand la photo est créative. Quand elle est suggestive aussi. Je n’y consacre malheureusement que trop peu de temps. La faute à un horaire chargé et parfois, à un manque d’inspiration. Cette fois, l’inspiration m’est venue des grands peintres impressionnistes. Monet et ses jardins,  Turner aussi. Un mardi après-midi de congé m’a permis de procéder à quelques essais que je présente ici sans prétention. Nikon D800E + Sigma 17-35f2.8-4 DG EX, 17mm Pourquoi ce flou? Ce n’est pas flou, c’est du mouvement! Et parce qu’à une époque où l’on paie plus de 1 000$ pour une focale fixe à grande ouverture (ma Sigma 35f1.4 ART par exemple) principalement pour une question de piqué, je trouve important de rappeler que le piqué n’est pas tout. Et puis, c’est une démarche un peu égoïste, d’ailleurs, je ne dévoile pas les exifs complets (à vous de trouver!). Nikon D800E + Sigma 17-35f2.8-4 DG EX, 17mm J’étais à m’appliquer pour un cadrage bien précis. Je soignais ma prise de vue, j’avais déjà fixé mes réglages boîtier – ouverture, vitesse, ISO – quand, à la retouche du point… Le doute. Bah, derrière l’écran, le paysage paraîtra un peu banal, c’est moi qui tripe, c’est […]
Lire plus