Une glace de nacre, un ciel d’opale, la mer-merveille respire lentement sous sa robe glaciaire. Les lumières s’étiolent, des voix murmurent. Le souffle glacé du temps court sur les flots interdits. Les voilures célestes se posent sur l’horizon d’un chaland immuable, nommé Charlevoix. Détour improvisé, MRC de Kamouraska, février 2015. Cliquez pour agrandir Nikon D810 + Nikkor 28-300 VR Nikon D810 + Nikkor 28-300 VR Désaturation partielle. Nikon D810 + Nikkor 28-300 VR
Lire plus
Photos du samedi soir. Rien d’extraordinaire, une simple constatation, j’habite un fichu de beau coin de pays. Charlevoix, l’Île aux Lièvres (un must à visiter, ça commente ICI), et surtout, ce fleuve aux grandes eaux. Le décor est planté.
Lire plus
J’aime Cacouna. Mais force est d’admettre qu’il me reste encore quelques recoins à découvrir. Ce fut le cas mardi soir. Une échappatoire de quelques minutes et… une « plage ».
Lire plus
Il est de plus en plus difficile d’observer les étoiles en milieu urbain. Et par milieu urbain, j’inclus des villes de 10 000 à 20 000 habitants. Pensons notamment à Rivière-du-Loup et Thetford Mines. Le cas de Thetford Mines est intéressant, car pendant longtemps, la ville a fait la sourde oreille aux demandes répétées d’astronomes, y compris ceux de l’observatoire du Mont-Mégantic de limiter les heures d’éclairages et de favoriser le remplacement des luminaires par des systèmes d’éclairage dont le faisceau lumineux est dirigé vers le bas . Mais en 2011, à l’instar de Sherbrooke, le conseil de ville de Thetford Mines a finalement adopté une première réglementation concernant l’éclairage extérieur.
Lire plus