Le vieux barrage de 1928

par François· décembre 10, 2013· dans Paysage· 10 commentaires
Lumières du soir, couleurs du soir et quelques poses lentes. Une courte marche au parc des Chutes de Rivière-du-Loup où les mots et la neige soufflent en rafale. Un murmure à l’esprit du promeneur, une poésie d’images. L’eau, le roc et la neige. L’eau s’écoulant entre temps et vent dans une rivière d’infini. [Cliquez sur les images pour les agrandir] Figer le temps filant entre mes doigts comme l’eau s’écoule dans la rivière. Donner à cette fuite, un instant d’infinité. Le paysage se suffit à lui-même alors que les ombres prennent vie, s’étirent et que les arbres murmurent au vent leurs souvenirs d’hier. La nuit gagne du terrain, la lumière s’étiole. Le vieux barrage de 1928 semble lentement s’effacer sous un ciel d’étain. La ville de Rivière-du-Loup est le plus ancien site de production d’énergie électrique au Bas-Saint-Laurent. Mais ça, c’était en un autre temps. Toutes les photos ont été prises dimanche soir à l’aide d’un Nikon D800E et une Nikkor 28-300 VR. Les temps de pose vont de deux minutes à plus de douze minutes.
Lire plus
Samedi, party de Noël d’Info Dimanche. Nadia est sur son trente-et-un, moi je… Je fais de mon mieux. De retour à la maison, une lueur verte au large du fleuve (Rivière-du-Loup) m’a rappelé une série de SMS d’amis me demandant plus tôt s’il n’y avait pas des aurores dans la région. Le ciel était dégagé, une première en plus d’une semaine. Aurores il y a avait bien. Cliquez sur les images pour les agrandir. Pour l’ami Jean qui se demande si une 19-35 est suffisante pour photographier les aurores, les trois photos suivantes ont été prises à 85mm (Nikkor 85f1.8 G). Les photos suivantes ont été prises à 35mm (Sigma 35f1.4 ART) Et un merci tout spécial à Marie-Claude, le cache-oreilles « oursons » offert en cadeau a été bien utile. Cette photo a été prise à une focale de 24mm (Nikkor 24f2.8 AF-D).
Lire plus
J’aime les paysages d’ambiance. Mais en photographier un lorsque le ciel est nuageux et surtout sans contraste, est ordinairement aussi peu inspirant que propice à ce type de photo. Mais avec un brin d’acharnement, rien n’est impossible. Pour la première photo, j’ai souhaité donner un cachet ancien, mais aussi apporter une touche dramatique au paysage. Au moment de la prise de vue, j’avais une teinte sépia (à l’ancienne) en tête. Lightroom m’a donné raison. La seule modification est l’apport d’un brin de luminosité et une accentuation à l’export de la photo. Pour la deuxième photo, je ne sais pas à quoi est dû ce halo aussi lumineux que décentré. Aucun effet de vignettage n’a été ajouté. Après quelques minutes sur place, j’ai remarqué une luminosité plus forte à ma gauche, sur la glace (notez que sur la première photo il est plutôt à droite). J’ai eu la bonne idée de visser un filtre à densité gris-neutre en espérant souligner l’effet. Je ne croyais pas si bien faire. De ces trois photos, seule la première a été modifiée au niveau de la colorimétrie. La teinte bleue de la seconde est due à l’utilisation d’un filtre gris. Maintenant vous le savez, la […]
Lire plus