On croit, à tort, que les chenilles naissent au printemps et se métamorphosent rapidement en papillon durant l’été. En fait, pour nombre d’entre elles, cette transformation de la larve à la chenille puis à la chrysalide et finalement jusqu’à la première envolée du papillon, il s’écoulera une année! Il n’est donc pas rare de trouver à ce temps-ci de l’année de belles et dodues chenilles. L’automne approche et elles devront se fixer et former leur cocon avant l’arrivée des premières neiges. D’ici là, c’est le dernier sprint dans une course effrénée à la nourriture. Et c’est pendant la saison froide, lentement mais surement, qu’elles effectueront leur transformation. Rivière-du-Loup, 3 septembre, 17 h 30. [Nikon D800E +Nikkor 105f2.8 VR, ISO 800, f6,3, 1/200s, main levée] De ces chrysalides émergeront des papillons, qui pondront dès le printemps venu des larves de chenilles sur les jeunes feuilles et plantes. Ainsi va le cycle de la vie dans le monde des chenilles. L’automne s’annonce donc une belle saison pour les amateurs de photo macro et de chenilles. Elles sont présentes, bien visibles à s’empiffrer. Dans le cas présenté ici, une chenille sur une marguerite, elle fut déposée là par une petite fée de huit […]
Lire plus