En photographie plus qu’en tout autre domaine, l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt… ou se couchent tard. Il en va de la qualité de la lumière à la disponibilité des sujets, sans oublier l’affluence que connaissent certains sites. La photo animalière ne fait pas exception. En début de journée comme en fin de journée, la faune est d’ordinaire plus calme, plus disposée à laisser le photographe manoeuvrer. Photo prise en fin d’après-midi, mois de septembre. Nikon D800E + Sigma 120-400, ISO 400, 400mm, f8, 1/400s, monopod Mieux, l’heure dorée (nous en parlions ICI) ajoutera à la dynamique de la photo. Les tons chauds donneront une teinte plus agréable à une scène ornithologique qu’une photo prise alors que le soleil est à son zénith. Attention, si en paysage ou lorsque le sujet est statique, cette lumière plus douce et diffuse ne posera pas de problèmes, figer le mouvement d’un oiseau devient plus difficile et il vous faudra mettre à contributions vos hauts ISO. Nikon D300 + Sigma 120-400, main levée Aussi, soyez prudent lors de vos sorties en période de chasse. À défaut de revêtir un dossard orange, portez des vêtements voyants afin que les chasseurs ne vous confondent pas […]
Lire plus
Deuxième série à l’ultra grand-angle. Cette-fois, c’est Gros-Cacouna et l’un de ses marais qui s’est retrouvé face à ma lentille. Une exploration, non pas de la technique, mais de ma capacité à cadrer UGA. Pluie, bruine… et grand plaisir. Défi : ne pas dépasser les 24mm. Tourelle d’observation avec la relève de Zoom Communication & Photographie, Cacouna, avril 2013. [Nikon D800 + Tamron, ISO 100, 24mm, f6,3, 1/160s] Le temps n’est pas à l’Art, mais au jeu avec les enfants avec une Tamron 19-35 quelque part au centre. Il y a quelque chose de grisant à vaincre l’adversité, ne serait-ce que prendre le dessus sur une température de m…! Quant à l’UGA, il donne un relief aux éléments placés à l’avant-plan. Marais sous la glace, Cacouna, avril 2013. [Nikon D800E + Tamron 19-35, ISO 100, 19mm, f8, 1/250s] Beaucoup d’éléments entrent dans un cadre de 19mm, on perd passablement de détails, mais on gagne en ambiance. L’utilisation d’une telle lentille est, pour moi, synonyme d’approche ludique, graphiquement amusante, mais qui peut rapidement devenir lassante. Si elle permet d’obtenir des paysages panoramiques, je ne peux m’empêcher de m’y sentir à l’étroit. Cela vous semble paradoxal? Tourelle d’observation, Cacouna, avril 2013. [Nikon D800E + Tamron […]
Lire plus