Paint lightning et cie.

François · février 06, 2013 · François, Zoom Communication & Photographie · 9 commentaires

Parce qu’il fait froid, parce qu’il n’y a pas que la photographie de paysage, il est bon d’approfondir d’autres domaines de la photographie. Du moins, de les expérimenter, ne serait-ce que pour le plaisir.

La photo ci-haut, est un de ces essais. Alors que je me trouvais sur un site pour un tout autre type de shooting, un ennui glacial m’a poussé – une rafale de vent de près de 65 km/h – à expérimenter. À provoquer les choses.

Et pourquoi ne pas dessiner avec la lumière. Le paint lightning.  Je ne traduis pas paint par peindre, parce qu’aujourd’hui, je n’aborderai que le volet dessin et encore, dans son expression la plus simple. Mais je reviendrai plus tard sur quelques techniques où l’on peint carrément, à la façon d’un peintre (ou presque).

Muni d’une petite lampe de poche et vêtu de vêtements sombres, vous voilà prêt à « dessiner ». À la maison, dehors, dans l’auto, il n’y a pas de limite autre que celle de votre imagination. En quoi ça consiste? Alors que votre appareil photo effectue une pose lente, vous « dessinez » ou écrivez à l’aide d’une lumière. Le défi consiste à ne pas apparaître dans la photo, la pose doit donc être plus longue que votre présence devant l’objectif.

dessin marianne-1Un graffiti lumineux de papa. Il est important de procéder à des essais (cadrage, lumière, etc.), ce qui est le cas ici.  [D800E + 24f2.8, ISO 250, 30sec, f13]

Matériel de base

– Lampe de poche. Les fameuses Mag-Lite, modèle Mini ou plus petite, Solitaire, au Xénon sont idéales pour ce type de projet.
– Un trépied
– Une télécommande sans fil (plus pratique que le retardateur)
– Filtres (principalement ND (gris neutre))
– Vêtements sombres

mag-liteÀ noter qu’on peut, pour plus de créativité, ajouter des bâtons lumineux, des filtres de couleurs pour vos lampes torche, des pointeurs laser, un ou plusieurs flashs, votre cellulaire, si c’est lumineux, ça peut servir!

Mais comme les résultats peuvent varier, prenez soin de bien choisir votre matériel et l’harmonie dans les couleurs. Et n’oubliez pas de sortir du cadre une fois votre dessin complété.

Réglages

Un simple compact, du moment que vous en contrôliez la vitesse d’exposition – mode S – peut suffire à la tâche. Un reflex est tout de même idéal et on choisira de travailler en manuel, c’est-à-dire en mode M. La vitesse doit non seulement vous permettre de peindre sans vous photographier, elle doit aussi être suffisante pour capter la lumière en fonction de l’ambiance recherchée. Souvent, je photographie entre 20 secondes et 2 minutes par pose. Le diaphragme doit être suffisamment fermé pour vous permettre d’allonger le temps de pose, plus il sera fermé, moins il laissera passer de lumière. Quant à la valeur ISO, essayez de ne pas dépasser les 400. Le but est justement d’obtenir un temps d’exposition lent, alors inutile de monter en sensibilité.

Voilà, bon shoot.

Ah, au fait, combien de lampes de poche pour produire la photo (celle qui se trouve en début de texte) illustrant ce billet? Des centaines auraient été nécessaires. Vous vous rappelez, en début de billet, je vous ai mentionné que je me trouvais lundi soir « sur un site pour un tout autre type de shooting », eh bien, voilà mon sujet rayonnant de ses milles bougies, en net cette fois. Vous l’aviez reconnu?

Oui, la photo qui ressemble à des modulations d’ondes est en fait  le « château » et ses lumières.

chateau-1Noël au Château, à Rivière-du-Looooup, 4 février 2013. [Nikon D800E + 24f2.8, ISO 50, 30 sec, f14]

Comme quoi, ce n’est pas seulement les lampes qui peuvent bouger, mais l’appareil photo. Et pour le reste, c’est avec la pratique que l’on maîtrisera les techniques et surtout la gestuelle. Une belle activité de groupe si vous voulez mon avis.

9 Commentaires:
  1. Surprenant la première image. Je n’aurais pas pensé qu’il s’agissait d’une véritable photo, encore moins celle d’un château.

    Ray · février 06, 2013
    • Merci, alors je considère que c’est réussi.

      François · février 06, 2013
  2. Bravo! J’ai pensé à toi hier justement vers….17h20…en regardant l’heure bleu…..je ne pouvais malheureusement pas y aller 🙁

    Le light painting, c’était mon prochain défi, j’ai hâte de l’essayer!

    Je regardais Maryanne et je me demandais pourquoi le choix de la «baboune»…. Et…je comprend maintenant…: « Moi, aujourd’hui, je n’ai même pas écrit sur les murs! » Vlimeux de ti-loup….

    Marie-Claude · février 06, 2013
    • Je n’ai pas vu l’heure bleue hier. J’étais occupé à dessiner avec la lumière. Quant à Marianne, elle ne fait pas la « baboune » comme tu l’écris, mais présente une expression neutre qui va plutôt bien avec l’ambiance de la photo. Essaie de conserver un sourire figé pendant 30 secondes. Quant à Félix, la citation postée hier sur Facebook n’a rien à voir avec le paint lighning qui s’est fait alors qu’il était encore à la garderie.

      François · février 06, 2013
      • Ha! Tout fitait comme par hasard!

        J’ai juste tellement hâte d’essayer, de  »dessiner sur le mur » quand même…ou partout ailleurs..! 😉

        Marie-Claude · février 06, 2013
  3. Super ce blogue! Merci des conseils. Hier c’était trop nuageux pour essayer de photographier la lune, mais si les nuages persistent ce soir, mon chum va perdre ses flashlights hi hi hi!

    Sylvie Arbour · février 06, 2013
    • Merci Sylvie, c’est apprécié. Effectivement, le light painting est tout indiqué pour les soirs de grisaille où les belles lumières sont absentes.

      François · février 06, 2013
  4. Magnifique le château, très belle composition. On à vraiment envie, en regardant ta photo, d’expérimenter la photo de nuit.

    Jean Soucy · février 07, 2013
    • Merci!

      François · février 07, 2013

Désolé, commentaires fermés.