Pour le meilleur et pour le pire

François · janvier 09, 2013 · François, Zoom Communication & Photographie · 8 commentaires

Quand on retient les services d’un photographe pour son mariage, c’est aussi pour le meilleur et pour le pire. Ce n’est pas le célébrant qui vous le dira, mais plutôt la qualité des photos qui vous seront remises. Souvent, c’est pour le meilleur, mais parfois… c’est le pire.

Un photographe de mariage, c’est comme un paon. Avant de passer à l’acte, il bombe le torse et étale son plumage : site Internet, blogue, page Facebook et j’en passe. Vous y trouverez des exemples de sa production, des témoignages de clients satisfaits et des listes de prix.

Mais il arrive que le travail montré ne soit pas le fruit de son labeur. Le plagiat. Au diable les droits d’auteurs.

Plagier, c’est piller l’oeuvre d’un créateur. C’était mal à l’école, ça l’est encore plus sur le plan professionnel. Imaginez un photographe qui se prétend professionnel. Il vous offre ses services pour vos photos de mariage. Sa publicité est éloquente, ses prises de vues sont superbes à ceci près que ce ne sont pas SES photos.

Doh’! dirait Homer Simpson. En voici un exemple :

-> http://stopstealingphotos.tumblr.com/post/40026122734/paskal-theriault-photography

Minable? Oui! Trop de photographes se prétendent professionnels en se limitant à reproduire ce que de véritables pros font, mais dans le cas présent, on ne se donne même pas la peine de reproduire, on signe la photo de l’autre.

Plagier c’est piquer et piquer… c’est voler.

8 Commentaires:
  1. Sa fait dur!

    Il se passe quoi alors quand il se fait engager? Comment peut-il donner le même rendement que les pros?

    Marie-Claude · janvier 10, 2013
    • C’est là que « pour le pire » prend tout son sens.

      François · janvier 10, 2013
  2. Plagier c’est voler. Point à la ligne. Comment faire confiance à un individu qui a recours à ce genre de pratique. Le pire, c’est qu’il donnait des cours! De quoi? On se le demande.

    Oz · janvier 10, 2013
    • Le plus triste, outre le plagiat, c’est le client qui découvre la qualité d’un travail en deçà des attentes, alors qu’à la base, les photos sont là pour rendre grâce de cette journée toute spéciale. 🙁

      François · janvier 10, 2013
  3. Le manque de scrupule quand au droits d’auteurs de certains photographes fait froid dans le dos. Très intéressant ce blog. Je le découvre avec beaucoup de plaisir. Les photos que j’ai vu sont de très grande qualité. Beaucoup de talent ici.

    Sapristi · janvier 10, 2013
    • Merci pour l’appréciation! 😉

      François · janvier 10, 2013
  4. Jolie mariée et belle photo N&B sans fla-fla. J’aime beaucoup le regard fuyant.

    Ray · janvier 10, 2013
  5. Bien jolie photo et sujet. Traitement assez doux qui résistera au temps. Aujourd’hui, on applique du Nik Software à tout vent, c’est une mode. Dans 1 ans ou deux, quand tout le monde en aura fait, on s’en lassera et ces photos sur-contrastées nous sembleront trop surnaturelles. Pour ce qui est du plagiat, c’est l’addition du manque de talent à l’ambition.

    A. Chapelin · janvier 12, 2013

Désolé, commentaires fermés.