Samedi, party de Noël d’Info Dimanche. Nadia est sur son trente-et-un, moi je… Je fais de mon mieux. De retour à la maison, une lueur verte au large du fleuve (Rivière-du-Loup) m’a rappelé une série de SMS d’amis me demandant plus tôt s’il n’y avait pas des aurores dans la région. Le ciel était dégagé, une première en plus d’une semaine. Aurores il y a avait bien. Cliquez sur les images pour les agrandir. Pour l’ami Jean qui se demande si une 19-35 est suffisante pour photographier les aurores, les trois photos suivantes ont été prises à 85mm (Nikkor 85f1.8 G). Les photos suivantes ont été prises à 35mm (Sigma 35f1.4 ART) Et un merci tout spécial à Marie-Claude, le cache-oreilles « oursons » offert en cadeau a été bien utile. Cette photo a été prise à une focale de 24mm (Nikkor 24f2.8 AF-D).
Lire plus
J’avais de programmé un billet portant sur la Mésengeai du Canada, mais hier soir, des invités imprévus ont frappé à ma porte, ou plutôt à mon ciel. Les aurores boréales étaient de retour. Enfin, mes premières depuis le printemps. Pas question de rester (au chaud) à l’intérieur. Au début, il y avait la Voie lactée et L’Isle-Verte. Malheureusement, j’ai manqué LE moment, celles où elles étaient plus intenses, mais pas question de baisser les bras. Et puisqu’il est tard (2 h 45) et que j’ai eu une grosse journée qui n’en finit plus de finir, je vous propose quelques photos sans plus de bla-bla. Puis vint timidement ma première aurore. De retour à Rivière-du-Loup, c’est la pointe, encore, qui m’offrit ma plus belle vue. Petites aurores et gros regrets. J’espérais mieux, comme aurore et comme résultat, principalement celle-ci, avec aurore et Voie lactée. Partie remise…
Lire plus
Les aurores boréales sont l’un des plus beaux et impressionnants phénomènes naturels. Et jeudi soir, la région du Bas-Saint-Laurent a été choyée. De la pointe de Rivière-du-Loup à L’Isle-Verte, je me suis régalé. Elles n’étaient pas aussi intenses qu’en octobre et novembre dernier, mais quel spectacle. Elles ont dansé, en robes teintées de roses et verts. Superbe. Généralement, on peut observer de telles aurores entre 22 h et 3 h. Selon des statistiques d’observation les mois de février et mars, et plus particulièrement ceux de septembre-octobre sont les plus propices à l’observation d’aurores boréales. Il faut savoir que ce n’est qu’à une distance de 100 à 200 kilomètres au-dessus du sol que la majorité des aurores boréales se révèlent à nous. Les trois premières photos présentées ici ont été prises à la Pointe de Rivière-du-Loup, principalement entre 23 h 30 et minuit. Ensuite, cap sur L’Isle-Verte et ses aboiteaux d’où ont été prises les deux photos suivantes. Si la pollution lumineuse est un ennemi des aurores, les nuages ne sont pas à négliger. Ils agissent comme un voile parasite. Même peu présents, ils atténuent les couleurs. La pollution lumineuse s’y reflète aussi. Les éruptions solaires auraient un rythme de 11 […]
Lire plus
Il y a deux ans, j’ai converti une photographie de Percé en noir et blanc. Une photo aux couleurs vives et saturées, mais c’est en noir et blanc que je la voyais lorsque mon doigt a enfoncé le déclencheur.
Lire plus
Mardi soir, le long du littoral du Saint-Laurent, les aurores boréales ont dansé. Une danse divine. Comme un ciel de cristal sur lequel court un feu. Un spectacle magnifique qui pouvait être observé loin encore dans les terres. Photo : © François Drouin, Zoom Communication & Photographie
Lire plus
Le lundi 8 octobre, d’immenses aurores boréales ont été observées au Bas-Saint-Laurent. Malheureusement, François – et son tout nouveau D800E – se trouvait alors à Thetford Mines (non, mais quelle idée!). Mais rassurez-vous, il a su se reprendre. Un premier test terrain pour le Nikon D800E et la Nikkor 28-300 malgré un froid de canard à 2h du matin. Photo : © François Drouin, Zoom Communication & Photographie
Lire plus