Photos du samedi soir. Rien d’extraordinaire, une simple constatation, j’habite un fichu de beau coin de pays. Charlevoix, l’Île aux Lièvres (un must à visiter, ça commente ICI), et surtout, ce fleuve aux grandes eaux. Le décor est planté.
Lire plus
Avant l’heure bleue, il y a parfois des ciels de feu. La réputation des couchers de soleil de Rivière-du-Loup n’est plus à faire. Photo prise de la rue Fraser. Décidément, j’aime beaucoup ce petit Nikon 1 V1. Petit, léger, et ultra-performant. Bon lundi, et bonne photo d’automne!
Lire plus
Lundi de paperasserie, lundi de bureau, coincé, enfermé. Dehors, pour la première fois depuis longtemps, Galarneau plombe. La course folle des aiguilles de ma montre m’indique que mon temps part en vrille. Tic-tac, tic-tac… Vite, sortir avant de me dessécher comme une vieille sardine. [Nikon D800E + Sigma 35f1,4 ART, ISO 400, 35mm, f3,5, 1/60s, main levée] Mon antidote, toujours le même, mon fleuve. Son eau, ses rives, ses ciels, ses mille et une couleurs. Il m’attend. [Nikon D800E + Sigma 35f1,4, ISO 100, 35mm, f6,3, 1/160s, main levée] Un ami (l’ami Jean), des voiliers, une promenade et un quai. La pointe et le secteur du quai de Rivière-du-Loup sont de véritables havres de ressourcement après une journée de bureau. C’est presque le septième ciel. Ah, non en fait, c’est bien le septième ciel, là, à droite. [Nikon D800E + Sigma 35f1,4, ISO 400, 35mm, f3,5, 1/80s, main levée] Encore une fois, cette Sigma 35f1,4 est un plaisir à utiliser. Et 35mm, c’est tellement mon oeil, ma focale. Pour le reste, il y a mes jambes. Photographies prises le lundi 10 juin 2013. Prendre le temps…
Lire plus
Petite plogue aujourd’hui pour le projet Effluves et fleuves auquel participe Nadia en compagnie de deux collègues et douze étudiants du Cégep de Rivière-du-Loup. L’objectif du projet, expliquant du même coup leur présence en France, est la présentation – à venir – d’une exposition multidisciplinaire réunissant des élèves de l’école d’arts appliqués La Joliverie de Nantes et du Département des Arts du Cégep de Rivière-du-Loup sur la thématique du fleuve. Au delà du contact entre étudiants et enseignants versus leurs homologues français, à l’heure où l’on se magasine l’amour de sa vie via le web, profs et étudiants d’ici pourront s’ouvrir aux tendances européennes en arts, s’initier aux techniques de production artistiques françaises, mais surtout et c’est là qu’à mon sens ce projet prend tout son sens, il permettra aux étudiants de s’initier au langage technique d’une production artistique internationale. Ces jeunes sont les futurs ambassadeurs de notre culture et ils vont acquérir des techniques et des connaissances qu’ils n’auraient pas apprises ici. Par ce stage, ils vont se doter d’outils leur permettant d’intervenir activement en tant qu’artistes dans une production résolument internationale. Outre le dépaysement et l’aspect ludique du voyage, c’est ce point bien précis qui vaut son pesant d’or. Pour suivre les péripéties de […]
Lire plus
Un site, une journée, une heure, une focale et cinq atmosphères. Dimanche 24 février, entre 16 h 45 et 17 h 45, à l’entrée ouest de Notre-Dame-du-Portage, Nikon D800E et 35f2 AF-D. La lumière n’est pas vraiment au rendez-vous, les couleurs non plus. Le ciel est gris, le fleuve aussi. Allez, je me lance. Difficile d’intégrer des éléments à l’avant plan sans serrer le cadre. Un 24mm aurait été préférable, février 2013. [Nikon D800E + 35f2 AF-D, ISO 50, f10, 0,4s, trépied] J’ai un faible pour la focale de 35mm, mais les occasions de n’utiliser que cet objectif se font rares. Étant intéressé par la nouvelle Sigma 35f1.4, j’ai décidé de me mettre à l’épreuve. Premier constat, ma 35f2 n’est certes pas piquée dans les angles, mais dès qu’on ferme le diaph, c’est de très bon niveau. Par contre, posséder une ouverture de f2 et ne pas pouvoir l’utiliser, c’est un peu comme acheter une Porsche et ne pas dépasser la troisième vitesse. Panorama, février 2013. [Nikon D800E + 35f2 AF-D, ISO 50, f10, 3s, trépied] Deuxième constat, 35mm, ce n’est pas 24. Et là, ça fait mal. J’ai eu de la difficulté à intégrer des éléments à l’avant plan tout en […]
Lire plus
Le froid, un coucher de soleil et un fleuve. Une fois encore, Notre-Dame-du-Portage s’offre sous un manteau de glace vêtu de ses mille couleurs hivernales. Le trépied est fixé entre la grève et un immense bloc de glace. Le soleil est bas. Le temps de placer le reflex sur son support, choisir les bons réglages (voir les EXIFS sous les photos), et surtout, choisir les bons filtres, le sablier ne compte plus que quelques grains. Une photo noir et blanc, vite, un filtre rouge. Les doigts rougis par la morsure du froid, je me hâte. Notre-Dame-du-Portage, 1er janvier 2013. [Nikon D800E + 28-300, ISO 320, 70mm, f14, 1/13s] Pourquoi suis-je – encore – là, à Notre-Dame-du-Portage? Par plaisir. Le paysage est splendide, autant expérimenter. D’abord la thématique du noir et blanc, ensuite la maîtrise de l’utilisation des filtres créatifs et leur impact sur certains paramètres comme les contrastes, la dynamique et la balance des blancs. Mais surtout, et avant toute chose, parce qu’une photo doit se vivre, partager ce moment avec Nadia qui m’accompagne. Deux filtres ND8 Cokin sur le ciel, balance des blancs effectuée sur la glace. Déjà, l’écran arrière du D800E révèle l’image que j’avais en tête quand […]
Lire plus
Le thermomètre affiche -20 Celcius. Avec le facteur vent, le mercure frôle les -30. La journée s’étire et le ciel s’enflamme. Un (trop) bref moment. Celui où le soleil s’apprête à faire place à l’heure bleue. Et même de glace, ce fleuve aux grandes eaux a toujours fier allure. Un géant tranquille sous un tapis de neige et de glace. Photographies prises le 22 janvier 2013 [Nikon D800E + 28-300VR]. Au commencement, il dormait. Au commencement était la glace. Un gigantesque manteau de glace pure qui attendait le printemps de la terre. Alors, des cataractes d’eau jaillissent des glaciers et roulent vers l’océan creusant au nord des Amériques le lit d’un fleuve colossal et l’estuaire le plus vaste de la planète. – Frédérick Bach, Le Fleuve aux Grandes Eaux (1993). Ce fleuve, que je parcoure chaque été est ce qui me retient ici. C’est mon ancre. On dit  « une terre d’attache », moi je vous parle d’un fleuve d’attache. Celui de Kamouraska au Bic, et qui me guide chaque été jusqu’en Gaspésie et parfois même en Minganie. Pourquoi ne pas profiter de son heure de dîner pour effectuer un peu de repérage. Ici, le Nikon 1 V1 a été mis […]
Lire plus
Ce soir en quittant le bureau, un peu tardivement, un ciel. Magnifique. L’heure bleue à son zénith. L’heure bleue? Plus tout à fait le jour, mais pas encore la nuit. Les anciens disent « entre chien et loup ».
Lire plus
Novembre, mois des morts. À défaut de morts et d’aurores boréales, ce 15 novembre aura été riche en couleurs, avec en tombée de rideau, un croissant de lune.
Lire plus