Un sujet fumant

François · septembre 25, 2013 · François, Zoom Communication & Photographie · 18 commentaires

J’aime les photos abstraites. Les plus réguliers de ce blogue le savent bien. J’aime jouer avec les formes et les couleurs. Mais paradoxalement, je n’avais jamais tenté de photographier des volutes de fumée. C’est maintenant chose faite avec cette première expérimentation. Je vous présente mes premières résultats, obtenus lors de deux séances photos.

Fumée-12Nikon D800E + Nikkor 105f2.8 VR, ISO 200, f10, 1/160s, trépied et déclencheur

La fumée, je connais, mes sinus aussi. Ma présence répétée à près d’une centaine d’incendies dont une vingtaine que je considère comme majeurs, et frôlant parfois l’apocalypse m’a complètement bousillé les sinus, des dommages permanents. Les risques du métier. J’ai donc photographié, immortalisé et respiré beaucoup de fumée. Mais de la fumée qui ne provient pas d’un incendie, jamais.

Fumée-15Nikon D800E + Nikkor 105f2.8 VR, ISO 200, f10, 1/160, trépied et déclencheur

Le matériel est tout simple. Une pièce où vous pourrez contrôler toute la lumière, un appareil photo, de type reflex ou mirorless, un fond noir, de l’encens, un flash et une petite lampe torche ou frontale. C’est ensuite que votre compréhension de la lumière entre en jeu. Positionner votre flash de face viendra éclairer votre arrière-plan, c’est donc une mauvaise idée. Vous le déporterez donc, à droite ou à gauche, selon votre confort.

fumée-1Nikon D800E + Nikkor 50f1.4 AF-S G, ISO 100, F8, 1/200, trépied et déclencheur

L’appareil solidement fixé au trépied, le déclencheur en main, vous allumez… vos réglages boitier! Un ISO minimum (100 pour un Nikon plein format). Une vitesse suffisamment rapide pour geler le filet et les mouvements de la fumée produite par l’encens. Effectuer la mise au point sur la fumée est particulièrement difficile, parfois même impossible, il est préférable de rechercher une grande profondeur de champ en fermant considérablement votre diaphragme. Une ouverture de f8 constitue un minimum.

fumée-11Nikon D800E + Nikkor 105f2.8 VR, ISO 200, f10, 1/160s, trépied et déclencheur

L’utilisation d’un flash déporté (ou d’une lampe de type contracteur, même une lampe de poche de plus de 300 lumens) vient compenser pour le manque de lumière. C’est le temps d’allumer l’encens. Un filet de fumée s’élève. Droit. Prenez votre lampe de poche, une plume ou directement votre main et déplacez doucement l’air afin de créer des volutes de fumée tout en rondeur. Déclenchez, clic!

fumée-10Nikon D800E + Nikkor 50f1.4 AF-S G, ISO 100, f8, 1/200, trépied et déclencheur 

Comme je l’écrivais plus tôt, la mise au point sur la fumée est difficile. En déplaçant l’air, la fumée peut se déplacer vers l’avant ou l’arrière. Un petit truc, placez votre lampe de poche où se situe la fumée, effectuez le focus sur elle et déplacez le sélecteur de votre autofocus en mode manuel. Voilà.

fumée-3D800E + Nikkor 50f1.4 AF-S G, ISO 100, f 8, 1/200s, trépied et déclencheur

Il existe une multitude d’options en retouche. Personnellement, je préfère avec le fond noir. J’ai donc joué sur les contraste, les noirs, la luminosité et la température des couleurs. Par contre, certaines compositions comme celle ci-bas, ont plus d’impact lorsque les couleurs sont inversées.

Fumée-16Nikon D800E + Nikkor 105f2.8 VR, ISO 200, f10, 1/160s, trépied et déclencheur

Et le déclencheur me demandez-vous!? ah bien il était temps! Le déclencheur vous permet plus de liberté, notamment en vous positionnant de façon à pouvoir moduler vos volutes (plume, feuille, lampe de poche, main).

fumée-4Nikon D800E + Nikkor 50f1.4 AF-S G, ISO 100, f8, 1/200s, trépied et déclencheur

Petit regret dans mes essais présentés ici, j’aurais pu augmenter encore la puissance de mon flash, ce qui m’aurait permis de fermer à f13 ou même f16 ce qui m’aurait donné des volutes encore plus nettes. À noter pour la prochaine fois.

fumée-9Nikon D800E + Nikkor 105f2.8 VR, ISO 200, f10, 1/160, trépied et déclencheur

Les volutes de fumée inversées ont parfois plus d’impact, mais présentent aussi un côté plus graphique.

Fumée-13Nikon D800E + Nikkor 105f2.8 VR, ISO 200, f10, 1/160, trépied et déclencheur

Et l’encens? Je préfère en long bâtonnet, placé à la verticale. Des heures de plaisir, surtout avec notre automne tout en pluie.

18 Commentaires:
  1. +++ Pour les deux premières! Des compositions hasardeuses….haaaaa j’ai hâte d’essayer ça! Je voyais souvent des gens en présenter sur les forum…« ça te prend un flash, ton pop-up, oubli ça»…crotte 🙁

    Un madné 😛 Ou un peu d’imagination…?

    Marie-Claude · septembre 25, 2013
    • Hasardeuses… Pas tant, tu peux modeler, dans une certaine limite, tes volutes. C’est ça qui est bien. Parfois pour une photo, il vaut travailler un certain temps pour obtenir l’effet souhaiter. Se fier au hasard et s’en contenter… Pas trop mon style. Merci pour l’appréciation.

      François · septembre 25, 2013
  2. C’est vraiment cool ça! L’effet que ça produit. C’est certain que je vais essayer ça! Je t’envoie un courriel, car jai 2-3 questions. Mais c’est beau en maudit!

    Oz · septembre 25, 2013
    • Merci bien! Je vais aussi (re)tenter l’expérience. Bon, la maison sent le patchouli, mais c’est assez sympa à produire.

      François · septembre 25, 2013
  3. Quelle surprise tu nous fais aujourd’hui. Et en prime, le mode d’emploi. Il ne nous manque qu’une photo de ton setup. Je me répète (c’est l’âge), mais merci.

    Ray · septembre 25, 2013
    • Je me doutais que tu allais aimer. 😉 Photo du setup? Ah oui, j’ai oublié. Merci de l’appréciation, Ray.

      François · septembre 25, 2013
  4. C’est vraiment beau mais je suis encore en train d’essayer de comprendre les instructions de vos 3 billets précédents,qui sont, à mon sens, plus … – ah ça m’écoeure de chercher mes mots comme ça!!! – descriptifs, professorals(???), tutorials… comment on dit déjà?

    Je n’ai vraiment pas le cerveau modulé en visuel, pas du tout… Vous voyez tellement des choses spéciales dans du « bof de tous les jours » et vous réussissez à tellement les faire ressortir, leur faire prendre vie… Je suis vraiment jalouse de votre talent, vous n’avez pas idée mais je me rends bien compte que jamais je n’arriverai à donner ne serait-ce qu’un millième de l’effet que vous réussissez toujours à faire ressortir de vos photos.

    Ce que j’aimerais avoir ne serait-ce qu’un pour cent de votre talent et de votre vision des choses… Hum…………….

    Annie · septembre 25, 2013
    • Wow, merci! C’est du bonbon pour les yeux un commentaire comme ça Annie! Pour le talent… Il suffit d’un peu d’expérience, un brin de passion, et ça vient un peu tout seul. Malheureusement, le talent n’est pas ma première qualité en photographie. C’est moins inné, disons. Mais je travaille, je prends le temps de comprendre et j’essaie. Et comme je n’aime pas la retouche, ça me pousse à mieux penser mes photos dès la prise de vue.

      N’abandonnez pas. Et si question(s) il y a, vous avez mon adresse de courriel 😉

      François · septembre 25, 2013
  5. Wow, François c’est débile!!!!!! Hey peut-être bien que je t’en achèterais une….encadrée dans mon sous-sol ça ferait super beau à côté de mon poêle à bois.

    Mélanie · septembre 25, 2013
    • Ah je me doutais que tu aimerais ça. Je peux te montrer comment faire si tu préfères… Et comme tu es une pro en retouche, tu pourrais y donner un petit « up » comme tu les aimes 😉

      François · septembre 25, 2013
  6. Merci pour ce cours photo à la Scott Kelby ou Joe McNally. Très intéressant et instructif. Est-ce que la prochaine étape sera de mettre des cours style : comment photographier……………………et les rendre disponibles avec vidéo moyennant $$$ , ou écrire un ebook (livre numérique).
    Tu y met tellement de coeur . Zoom communication & photographie devrait avoir sa niche parmi les grands, ton travail le prouve amplement.

    Jean Soucy · septembre 25, 2013
    • Oh là là, moi je connais déjà la réponse!

      Oh là là!

      Un jour, un jour, ce serai bien, en espérant que ça ne soit pas quand les cochons vont voler 😛 François, c’est un perfectionniste, qui ne fait rien à moitié. Beaucoup, beaucoup de préparation, le jour où il voudra le faire, ce sera le plus beau projet que vous aurez vu 🙂

      Oh là là! 😛 Mais on l’aime de même 😉

      Marie-Claude · septembre 25, 2013
      • Shit (s’cusez!)… Je doute que ce jour ne vienne. Avec les « si » qu’il me faudrait pour réaliser ce projet, j’irais non seulement à Paris, mais je ferais le tour du monde deux ou trois fois. Et pour être franc, je préfère voyager. Mais Marie-Claude, merci. Merci de me voir si « grand », ça ne reflète pas la réalité, mais c’est bien!

        François · septembre 25, 2013
    • Joe McNally! WOW, ce gars-là est un génie, une icône de la photographie. Pour les cours, bah, je préfère cette façon, un peu improvisée, pas exhaustive, ni trop technique, qui laisse avant toute place à l’interprétation. La photo, ce n’est pas une recette avec mode d’emploi. Pour le livre numérique, ahana, ouais, l’idée est cool. Un jour…

      Merci Jean pour ton support 😉

      François · septembre 25, 2013
      • C’est la mode, c’est tendance, les ebooks! Un ramassis de tes sujets de blogs, un peu retravaillés pour le livre, et paf, tu as tes livres, classés par sujets…pour quelques $…les gens vont aimer mieux télécharger ça, l’avoir avec eux, que de fouiller sur le blog!!!!!!

        «Pensez-y!» 😛

        Marie-Claude · septembre 25, 2013
        • Non. Quand j’en ferai un, il sera imprimé (papier), mais surtout, sera exclusivement réservé à ma relève. C’est sans appel. Tu devras continuer à fouiller sur le blogue. Misère… 😛

          François · septembre 25, 2013
  7. Je suis pas mal fier de toi François. D’avoir conservé ta curiosité et ta passion des débuts pour encore et encore chercher et trouver des sujets extraordinaires dans ce qu’on a sous (et pour ce sujet-ci «DANS») le nez!! Tes photos me font replonger dans le feeling de tous ces trips photos que j’adorais vivre avec les plus «allumés» que j’ai eu la joie de rencontrer dans mes 35 ans cegep…
    Tu me donnes vraiment le goût d’essayer ça. Le feu est toujours là… Merci de partager tes «chefs-d’oeuvres».

    Yvan Roy · mars 11, 2014
    • WOW ! Alors là Yvan, tu n’as pas idée comme ça me fait plaisir. C’est en partie grâce à toi si j’aime autant la photo. Perdu (et découragé) dans mon cours, c’est toi qui m’a fait passer de l’autre côté de ton comptoir, qui m’a montré les merveilles de la chambre noire, que la règle des tiers ce n’est pas l’absolu. Ta passion m’a permis de réaliser que mes mauvaises notes ne faisaient pas foi de tout.

      Une fois, en regardant un de mes essais dans un cimetière, tu m’as dit quelque chose comme : « Pourquoi pas t’être placé plus bas, si tu changes la perspective, que tu nous montres ça sous un angle différent, tu nous montres quelque chose de différent, de nouveau. Explore. » Il était trop tard pour le cours, mais pas pour moi. MERCI.

      François · mars 11, 2014

Désolé, commentaires fermés.